Cyberprevention

Le conseiller en prévention vol est à la disposition des habitants et des indépendants de la commune d’Anderlecht afin de les aider à mieux se protéger contre la cybercriminalité. N’hésitez pas à prendre contact avec lui pour des informations ou des conseils.

Sous cette rubrique, vous trouverez 12 petits conseils futés pour sécuriser vos différents dispositifs informatiques et vous permettre de surfer avec un maximum de sécurité. Jetez aussi un œil à la section « liens utiles » qui complète judicieusement ces pages consacrées à votre cybersécurité.

1 Transactions uniquement avec des URL sécurisées !

Une URL, c'est une adresse web. C'est ce qui vous permet d'accéder à un site internet.
Identifiez le petit cadenas de sécurité dans la barre URL et vérifiez que l'URL du site que vous visitez commence par https (avec un "s" pour Secure). Dès lors, l'authenticité du site web a été vérifiée.Tous les échanges entre vous et votre banque (par exemple) se feront en texte crypté et seront donc illisibles pour toute personne qui tenterait d'espionner (sniffer) votre réseau.
   

2 Choisissez des mots de passe robustes

Au moins douze caractères mélangeant chiffres, caractères spéciaux, majuscules et minuscules. Utilisez des mots de passe différents (pour votre banque, votre messagerie..).
Changez vos mots de passe une fois par an est une bonne idée. Ne les réutilisez pas, ne les enregistrez pas. Tentez de les mémoriser. Créez un mot de passe avec la méthode phonétique : « J'ai acheté 5 CD pour cent euros cet après-midi  » = ght5CD%E7am 
Pour protéger vos comptes en ligne, vous pouvez également opter pour une authentification à deux facteurs (consulter la liste des plateformes les plus courantes).
   

3 Réalisez des back-up (copie de secours) 

Déterminez quelles sont vos données essentielles qui doivent faire l'objet d'un back-up et la fréquence à laquelle celui-ci doit avoir lieu. Faites une copie de vos fichiers numériques et de vos données sur un disque dur externe.
Conservez ce back-up dans un endroit sûr et veillez à ce qu'il soit toujours déconnecté du réseau. Gardez également sur papier les informations utiles, telles que les adresses e-mail, les numéros de téléphone importants, ou encore les informations sur votre fournisseur d'accès à Internet.
   

4 Mettez vos systèmes à jour, installez des logiciels antivirus

Dans chaque système d'exploitation, des vulnérabilités existent. Une fois détectées, elles sont corrigées par les éditeurs qui proposent des mises à jour de sécurité et empêchent les personnes mal intentionnées de les exploiter. Veillez donc régulièrement à mettre à jour tous vos principaux logiciels, notamment ceux en charge du filtrage du web. Un logiciel antivirus, un firewall et un anti spyware constituent une must quand à la sécurisation de votre système. Faites-en régulièrement un scan. Si vous recevez un avertissement lié à un virus, suivez les étapes proposées par votre antivirus pour résoudre le problème. Ne cliquez jamais sur des « alertes virus » venant de programmes que vous ne connaissez pas !
   

5 Sécurisez votre WI-FI

Votre connexion internet doit être sécurisée. Pour ce faire, configurez votre box avec l'aide de l'assistance technique de votre fournisseur d'accès (modification de votre clé de connexion, modification du nom de votre réseau WI-FI, activation et configuration des fonctions pare-feu, routeur, etc.).Vous pouvez également passer par un VPN (Virtual Private Network) qui agit comme une protection de votre connexion et bloque les attaques informatiques potentielles. En règle générale : pour éviter les sniffers (sonde d'écoute qui récupèrent les informations sensibles), évitez l'échange de données confidentielles lorsque vous utilisez un réseau sans fil public ou inconnu.
   

6 Smartphones et tablettes

Comme pour votre ordinateur, mettez des codes d'accès. Activez le verrouillage automatique et chiffrez les données de vos appareils (options à activer dans les paramètres). Adoptez les mêmes mesures de sécurité que pour un PC classique : mots de passe robustes, réalisation de copies de secours, mise à jour des systèmes, logiciels antivirus... Soyez vigilant(e) quant aux applications que vous téléchargez. Lors de l'installation de ces applications, vérifiez toujours les autorisations qui vous sont demandées. Un dernier bon réflexe ?
Désactivez toutes les connexions sans-fil (Wi-Fi, Bluetooth, NFC, GPS...) quand vous ne vous servez plus de vos appareils.
    

7 Sécurisez vos paiements et vos achats en ligne

Votre vendeur en ligne est-il fiable ? Opérez un examen critique de son site web : adresse géographique, ligne de téléphone fixe, enregistrement de l'entreprise... Le site WEB est-il cité sur des forums ? Le nom du site ou le vendeur privé a-t-il bonne réputation ? Le système de paiement doit être sécurisé ((https et cadenas dans la barre URL). Le paiement, si possible après livraison du colis, se fera de préférence par carte de crédit. Évitez les paiements par Western Union ou autre système de transfert d'argent. Ne transmettez ni le numéro, ni le code PIN de votre carte bancaire par e-mail. Lors d'un achat en ligne, privilégiez la méthode impliquant l'envoi d'un code de confirmation de la commande par SMS.
    

8 Comment éviter le phishing ou hameçonnage ?

Le phishing est une technique malveillante très courante sur Internet, dont l'objectif est de se déguiser en un tiers de confiance (banques, administrations...) afin d'obtenir vos identifiants, mots de passe et données bancaires.
• Vous recevez un e-mail douteux? Avant toute chose : contrôlez l'expéditeur. N'ouvrez pas n'importe quelle pièce jointe dans vos e-mails et ne cliquez pas sur n'importe quel lien. Même si ceux-ci ont l'air authentiques, ils sont peut-être contaminés !

Les indices ci-après doivent vous alerter et éveiller votre suspicion :

• message inopiné
• urgent
• fautes d'orthographe
• titre de civilité vague
• méthode de paiement inhabituel...

Connectez-vous toujours sur le site officiel plutôt que sur le lien sur lequel on vous invite à cliquer !
     

9 Comment éviter le hacking ou piratage informatique  ?

Le hacking consiste à pénétrer illégalement un système informatique. Un ordinateur à usage privé ou professionnel mal protégé peut être facilement piraté et laisser libre accès aux données qui y sont stockées.

Les mots de passe sécurisés, les mises à jour de vos programmes, les antivirus et votre vigilance sauront vous prémunir contre ces désagréments.

Gardez toujours un sens critique par rapport aux mails de destinataires inconnus. Sachez que le hacker utilise généralement une méthode de phishing (voir plus haut) pour obtenir vos logins (informations d'identification) et vos mots de passe. Méfiance enfin quant aux applications mobiles gratuites sur tablettes et smartphones qui vous promettent monts et merveilles...elles sont probablement piégées.
     

10 Comment éviter le ransomware ou rançongiciel ?

L'objectif d'un ransomware est de chiffrer vos données puis de vous demander une rançon. Vous recevez un-mail qui contient des pièces jointes ou des liens qui sont piégés. En un seul clic, le logiciel est téléchargé sur votre ordinateur et commence à coder vos données personnelles de manière à les rendre illisibles. Vos tablettes et smartphones peuvent également être soumis à un rançongiciel. A nouveau, contrôlez l'expéditeur. N'ouvrez pas n'importe quelle pièce jointe dans vos e-mails et ne cliquez pas sur n'importe quel lien. Même si ceux-ci ont l'air authentiques, ils sont peut-être contaminés ! Idem avec les popups (fenêtres surgissantes) ou les bannières publicitaires intempestives.
    

11 Sites de rencontres et sextorsions

Certains sites de rencontre sont payants, d'autres pas. Avant de confirmer votre inscription, veillez lire attentivement les conditions d'adhésion. Vous devez connaître le montant total à payer, la période d'abonnement, les services dont vous pouvez profiter, la manière de résilier votre contrat. Méfiez-vous des faux profils. Ils pullulent sur Internet. Si une « nouvelle rencontre amoureuse » vous réclame de l'argent pour quelques motifs que ce soit (difficultés financières, démarches administratives, raisons médicales...), ne donnez pas suite. Attention aux fausses romances!

La sextorsion est un autre mot pour désigner l’extorsion à l’aide d’images à caractère sexuel. Ne vous laissez jamais convaincre d’envoyer des photos ou des vidéos intimes de vous par des personnes inconnues. L’escroc vous menacera bien vite de les diffuser auprès de vos collègues de travail ou auprès de votre famille si vous ne lui versez pas de l’argent. Soyez vigilant(e) quant à la prise de contrôle à distance de votre Webcam...
   

12 Fraude informatique, arnaques et tromperies

La fraude informatique est la version informatique de l'escroquerie au sens traditionnel. Les histoires d'arnaque sur le WEB se comptent par millier (lettres nigérianes, loteries bidons...). On vous promet l'affaire du siècle. Vous payez et puis... plus rien!
Ne vous laissez pas gagner par la confiance. Si c'est trop beau pour être vrai, soyez sur vos gardes !

Les services comme Western Union ou Moneygram ne sont pas adéquats pour les transactions commerciales. Préférez la carte de crédit dont les paiements sont tracés et peuvent être annulés! Si vous avez définitivement perdu votre argent, déposez plainte auprès de la police et faites toujours appel au service d'aide aux victimes le plus proche.

Les bons réflexes:

  • Vérification des sources
  • Recoupez les informations
  • Gardez votre sens critique 
  • N’agissez pas dans l’émotion
  • En cas de doute, demandez un autre avis

Si vous êtes, malgré tout, victime de faits de cybercriminalité, faites une déclaration auprès de la police ici

Bloquez vos cartes de banque et de crédit via CARDSTOP au 070 344 344 + vos documents d’identité via Doc Stop au 0800 2123 21 + votre carte sim via votre opérateur gsm.

Liens utiles :

Safeonweb : vous informe rapidement et efficacement en matière de sécurité informatique, de menaces numériques et de sécurité sur Internet + astuces permettant de reconnaître le phishing ou les ransomwares.
safeonweb.be

Centre belge pour la Cybersécurité : outil de référence en ligne destiné à vous guider sur la voie d'une meilleure stratégie de cybersécurité.
ccb.belgium.be

Signal-Arnaques : site communautaire qui référence et permet de référencer les arnaques rencontrées sur Internet. Plus de 304.000 y sont actuellement recensées!
signal-arnaques.com

Centre européen des consommateurs Belgique (en abrégé CEC) : site spécialisé dans la défense des droits des consommateurs qui effectuent des achats en ligne.
cecbelgique.be

SPF Economie : site spécialisé sur les différents types d'arnaque à la consommation et arnaques sur le WEB. spf economie.fgov.be

Quel est la sécurité de votre mot de passe ? : testez la fiabilité d'un mot de passe. Encodez un mot de passe et voyez en combien de temps il peut être cracker.
howsecureismypassword.net

Quel est la sécurité de mon adresse mail ?: testez la fiabilité de votre adresse mail. Encodez votre adresse mail et voyez si elle a été hackée.
haveibeenpwned.com

Safe internetbanking : Vous trouverez sur ce site de plus amples informations sur les dernières techniques de fraudes bancaires.
safeinternetbanking.be

Service public fédérale Intérieur IBZ Sécurité et Prévention  : sous l'onglet « Thèmes de sécurité », trouvez de nombreuses informations utiles sur la cybersécurité.
besafe.be

Service opérationnel du Centre pour la Cybersécurité Belgique (en abrégé CERT) : ce site vous informe sur la détection, l’observation et l’analyse de problèmes de cybersécurité en ligne.
cert.be

Vous êtes victime de cybermalveillance ou d'un acte cybercriminel ?
Portez toujours plainte auprès de la police de votre commune et faites appel au service d'aide aux victimes!

Service d’Assistance Policière aux Victimes (SAPV).

Commissariat central

  • Rue Démosthène 36
  • 02 559 80 00
  • Heures d'ouverture: 24h/24

Commissariat de quartier Rue Démosthène

  • Rue Démosthène 36
  • 02 559 80 72

Commissariat de quartier Rue Van Lint

  • Rue Van Lint 2
  • 02 559 83 82

Commissariat de quartier Avenue des Droits de l'Homme

  • Avenue des Droits de l'Homme 2 c
  • 02 559 83 50

Commissariat de quartier Rue Victor Rauter

  • Rue Victor Rauter 259 a 
  • 02 559 82 50