Contrat Ecole Marius Renard

Qu'est-ce qu'un Contrat Ecole ?

Le Contrat École est un tout nouveau programme régional de rénovation urbaine.

Ouvrir l’école sur le quartier et la ville
L’école est un lieu majeur d’échange multiculturel et multigénérationnel. À Bruxelles comme ailleurs, elle exerce une dynamique essentielle mais reste trop souvent centrée sur elle-même. Ouvrir l’école sur son quartier, l’intégrer dans son environnement, constitue donc une priorité du Plan Régional de Développement Durable (PRDD) et de la Stratégie 2025 de la Région.

Le Contrat École : un programme concret d’investissements et d’aménagement
Un Contrat École a pour objectif d’intégrer au mieux une école dans son environnement et son quartier, par des aménagements du site scolaire et de son périmètre avoisinant. Il s’agit d’un partenariat conclu entre la Région de Bruxelles-Capitale, l’école concernée, son pouvoir organisateur et la commune où elle est implantée. Il implique également les associations de quartier, les habitants, les usagers de l’établissement scolaire et les gestionnaires d’équipements collectifs.

La vidéo suivante vous donnera plus de précisions sur ce nouveau dispositif : https://www.youtube.com/watch?v=AwR_9jGymBs

Le Contrat Ecole Marius Renard

Cette implantation annexe de l’Institut Marius Renard est située sur la chaussée de Mons, à proximité du métro Bizet, dans la commune d’Anderlecht. Si l’école souffre d’un manque de visibilité et d’attractivité, les espaces publics qui l’entourent et les acteurs du quartier offrent tout le potentiel pour améliorer le cadre de vie des élèves et la dynamique du quartier. L’Académie des arts adjacente à l’école offre également de belles opportunités de co-développement.

A l’issue de la phase de diagnostic, le programme d’actions et d’investissement de ce Contrat École poursuit quatre ambitions :

  • Requalifier l’image et les abords de l’école ;
  • Créer de nouveaux espaces polyvalents pour l’école et les habitants du quartier ;
  • Améliorer la connaissance mutuelle entre l’école et les acteurs et habitants du quartier ;
  • Contribuer à réduire la fracture numérique au bénéfice de l’école et des habitants du quartier.

Les investissements et les actions prévoient notamment :

  • La requalification de l’arrière du site afin que les élèves de l’école, le personnel et les membres de l’équipe éducative profitent d’une nouvelle entrée plus spacieuse, sécuritaire, et arborée.
  • La construction d’un nouvel équipement polyvalent à destination de l’école et des associations du quartier ;
  • La mise à disposition et l’animation des espaces verts au sein du site pour l’école et pour le quartier ;
  • Des activités en lien avec les outils numériques et l’expression des jeunes via différents médias.

Brochure CE Marius Renard

Diagnostic : https://perspective.brussels/sites/default/files/documents/diagnostic_marius_renard.pdf

Programme : https://perspective.brussels/sites/default/files/poles/201208_contratecole_mariusrenard_serie1_compressed.pdf

Fiche 1 :
la mission du bureau d'études "Studio Ensemble"  à débuter en novembre 2022 ...

Il s'agit d'une mission d’auteur de projet pour les opérations d’investissement et de requalification de l’institut communal Marius Renard (implantation annexe de l’Institut  située sur la chaussée de Mons, à proximité du métro Bizet). Le projet vise à « retourner » le site scolaire vers la rue Deleers  afin d’augmenter la visibilité de l’école, d’offrir aux élèves un environnement scolaire de qualité et d’améliorer la cadre de vie des habitants du quartier. Le projet doit également bénéficier à l’école des arts d’Anderlecht, tant au niveau de sa visibilité, qu’au niveau de la qualité des espaces extérieurs.

Le projet se décline en trois parties :

  • La construction d’un nouvel équipement polyvalent à destination des écoles et des associations et habitants du quartier. (fiche 1.1 du programme).
  • L’aménagement d’un jardin partagé :  cet aménagement vise à étendre la cour de l’école en lui offrant un nouvel espace végétalisé et qualitatif (fiche 1.2 du programme).
  • La création d’une nouvelle entrée d’école et d’un jardin de quartier (fiche 1.3 du programme).

Il s’agit d’une mission complète d'auteur de projet. La mission est par ailleurs,  accomplie à travers une dynamique de consultation et d’information tournée vers les écoles, les habitants, les acteurs du quartier et les futurs utilisateurs des espaces partagés.

Fiche 2 :
Le Coordinateur école quartier apour mission principale de créer des liens pérennes entre l’école et le quartier ( en élargissant l’offre d’activités extrascolaires, en activant les différents espaces ouverts en dehors des heures scolaires, etc.)

Il s'agit de M. HASSANEIN Amir (GSM: +32 483 00 74 06. Email : ahassanein@anderlecht.brussels)

Fiche 3 :
Un appel à projet a été lancé fin du mois de novembre 2022 pour cette fiche projet intitulée "Réduction de la fracture numérique". Pour y participer veuillez consulter les documents ci-dessous :

Attention : La date limite d'envoi du dossier de candidature est le mardi 20 décembre 2022 à 12h !

Fiche 4 :
Un appel à projet a été lancé fin du mois de novembre  2022 pour cette fiche projet intitulée "Un pocket parc actif et partagé". Pour y participer veuillez consulter les documents ci-dessous :

Attention : La date limite d'envoi du dossier de candidature est le mardi 20 décembre 2022 à 12h !

Fiche 5 :
Le projet consiste à mettre en place une interface permanente entre l’école et l’AMO Sésame ( https://www.guidesocial.be/amosesame/?page=2 ) afin d’étendre le travail de prévention aux élèves de l’ICMR et de répondre à leurs besoins. Le projet vise à améliorer les relations sociales à l’intérieur de l’école et entre cette dernière et son environnement (quartier, acteurs extra-scolaires).

Il s’agit également d’améliorer la connaissance et les échanges entre les élèves de l’ICMR et le quartier et améliorer les relations sociales à l’intérieur de l’école et entre cette dernière et son environnement (quartier, acteurs extra-scolaires).
Et d’agir sur le climat scolaire et améliorer la connaissance et les échanges entre les élèves de l’ICMR et le quartier.
Le projet passe par la mise en place d’ateliers d’expression et d’éducation aux médias avec les jeunes et des visites et rencontres avec les habitants du quartier.

Sur cette base des projets médias seront mis en place où les jeunes pourront initier une réflexion sur la vie à l’école et dans le quartier à travers des productions médiatiques (micro-trottoir, podcast vidéos,...). Cette démarche permettra de dialoguer avec les autres acteurs de l’école (concertations, ateliers avec les professionnels) et déboucher sur des actions concrètes. L’objectif est d’agir sur le climat scolaire au travers d’activités, de fêtes, ou du choix de thématiques et actions à mettre en place comme par exemple : écologie, potager, médias, projets solidaires, propositions citoyennes pour modifier la vie à l’école, les règles, l’organisation...

Trois thématiques sont ressorties :

  • les conflits entre jeunes/le harcèlement/ le cyberharcèlement : les jeunes ont exprimé une violence ordinaire existant à l’école et également lorsqu’ils surfent sur Internet, regardent les différents médias et particulièrement les réseaux sociaux. Même si ces outils ouvrent des perspectives et démultiplient les opportunités de communication et d’accès à l’information, ils présentent aussi des risques susceptibles de se transformer en expériences négatives, voire en victimisation que ce soit sous forme de harcèlement, ou d’autres formes de violences. Il voudrait l’année prochaine mettre en place une campagne de sensibilisation.
  • les discriminations : Globalement, nous avons constatés que les jeunes sont moins concernés par l’injustice de la société globale que leurs parents même si ils restent plus sensibles aux injustices et aux discriminations vécues personnellement. D’ailleurs, ils sont tous d’accord à considérer que les actions actuellement mises en place pour lutter contre la discrimination sont insuffisantes en Belgique et voudrais mettre en place des représentants (via un système d’élection) pour pouvoir discuter du ROI de l’école.
  • l’impact environnemental/ le trie au déchet : Les changements climatiques sont bien dans l’esprit des jeunes. En effet, ils sont conscient qu’ils subiront les pires conséquences et ne désirent pas d’être des victimes passives. Ils nous ont fait part de leurs volonté à se mobiliser à leurs échelle pour les prochaines années.